Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • JJS
  • Membre/Member, NTIA IANA Functions' Stewardship Transition Coordination Group (2014~2016); Membre/Member, NetMundial Initiative Coordination Council (déc. 2014~2016); ICANN/ALAC (2010~14); ICANN Board (2007-10); diplomat(e) (1971-2005); ambassadeur/dor (1995-2005). Gouvernance; défis globaux / Governance; global challenges.
  • Membre/Member, NTIA IANA Functions' Stewardship Transition Coordination Group (2014~2016); Membre/Member, NetMundial Initiative Coordination Council (déc. 2014~2016); ICANN/ALAC (2010~14); ICANN Board (2007-10); diplomat(e) (1971-2005); ambassadeur/dor (1995-2005). Gouvernance; défis globaux / Governance; global challenges.

Rechercher / Search

30 avril 2007 1 30 /04 /avril /2007 10:06

Depuis longtemps je souhaitais mettre à l'honneur un pays ou une personnalité du continent africain, mais je n'en connais pas personnellement. Voici quelques portails africains, avec des liens vers des bloggeurs individuels : Pointblog.com (en français), AllAfrica.com (en anglais), Afrikablog (en anglais), ou encore DigitalAfrica (en anglais).

En visitant ces sites on constate que le nombre de bloggeurs africains vivant en Afrique paraît faible, et que le "fossé numérique" affecte en effet le continent africain plus que les autres parties du monde. Ayant participé à deux rencontres internationales consacrées à l'internet (Forum sur la gouvernance de l'internet à Athènes en septembre 2006 ; EGENI à Paris en mars 2007), j'ai pris conscience de quelques caractéristiques du réseau mondial : aujourd'hui, le milliard d'usagers de l'internet se répartit surtout entre l'Amérique du Nord (environ 200 millions ?), les Etats-membres de l'Union européenne (250 M ?), et déjà la Chine (120 M). Sur l'ensemble du continent africain, il n'y aurait que quelques centaines de milliers d'internautes. Les projections laissent entrevoir des inégalités persistantes : d'ici 10 à 20 ans, le nombre total d'internautes devrait passer à 2 milliards, dont au moins 500 millions de Chinois, mais le nombre d'Africains n'augmenterait que dans de faibles proportions.

Si vous connaissez des blogs africains susceptibles de retenir l'attention, je vous serais reconnaissant de les signaler (cliquez sur "ajouter un commentaire", ci-dessous, après la version en anglais du présent article). Ou retour à la page d'accueil de Serenidee.

 

Today, I've chosen to provide links to portals, rather than to an individual blog. For some time now, I've been wanting to honour an African country or individual, but I do not know any personally. So here are some links to portals which provide lists of African bloggers : Pointblog.com (in French), AllAfrica.com (in English), Afrikablog (in English), and  DigitalAfrica (in English).

A brief visit to these sites makes it obvious that the number African bloggers living in Africa is limited, and that the "digital divide" is indeed more severe in Africa than in other parts of the world. Having attended two international fora on the internet (Internet Governance Forum in Athens, September 2006; EGENI in Paris, March 2007), I became aware of the characteristics of the world-wide web: today, with an estimated total of ca. 1 billion users, distribution is quite uneven between North America (ca. 200 million?), the member states of the European Union (ca. 250 million?), and already China (120 million). It seems that the entire African continent has only a few hundred thousand internet users. And forecasts seem to extend these differences: in the coming 10 to 20 years, the total number of internet users is expected to rise to about 2 billion, of which at least 500 million Chinese, but the number of Africans is expected to increase in much more modest proportions.

If you are familiar with any African blogs which you consider worthwhile, please make them known by clicking below on "ajouter un commentaire". Or return to Serenidee homepage.

Repost 0
Published by JJS - dans serenidee
commenter cet article
30 avril 2007 1 30 /04 /avril /2007 07:15

Une Française, un Irlandais et leur fille canadienne ont leur blog, créé à Vancouver en 2004. C'est aéré, rafraîchissant, bilingue (en français et en anglais). On y trouve des impressions de voyage, les réflexions d'une citoyenne s'apprêtant à voter à l'élection présidentielle française, des notes de lecture, un retour à Dublin, des photos de vacances... Ce blog me paraît assez représentatif d'un phénomène de notre temps, celui d'une famille dont les membres, tout en conservant leurs racines (en l'occurence en France et en Irlande) doivent apprendre à se sentir à l'aise un peu partout. La corvée du déménagement peut alors ressembler à un rite de passage, remplaçant en quelque sorte le franchissement de frontière qui, de nos jours, a beaucoup perdu de sa valeur symbolique. Fabienne, Nigel et Molly nous font part de quelques moments de leur vie sur Fabienne & Co.

A Frenchwoman, an Irishman and their Canadian daughter launched their blog in Vancouver in 2004. It's uncluttered, refreshing, bilingual (in English and French). It offers travel notes, thoughts of a citizen preparing to vote in the French presidential election, reading notes, a return to Dublin, holiday photos... This blog strikes me as being quite representative of a contemporary trend in which members of a family, with roots in various places (in this case, France and Ireland), have to learn to feel at home anywhere in the world. When that is the case, the chore of moving house can become a rite of passage, replacing the crossing of borders which, nowadays, has somewhat lost its symbolism. Fabienne, Nigel and Molly offer glimpses of their life on Fabienne & Co.

Repost 0
Published by JJS - dans serenidee
commenter cet article
28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 13:00

Nicolas Sarkozy and Ségolène Royal having qualified in the first round (22 April) for the runoff (6 May), the media in France and elsewhere are now busy speculating which of the two will manage to woo a majority of the 18% (ca. 7 million ballots) obtained by François Bayrou, who came in a strong third. There is no doubt that, even though Bayrou has declared he is not supporting either of the two finalists, the powerful "swing vote" of his supporters will be a determining factor in the outcome of the presidential election.

What are, at this stage, the most likely scenarios? The lead Sarkozy has enjoyed for several months in opinion polls is now more modest (around 51%, against 49% for Royal), but this can still change either way. As much as specific policies, perceived personnality of the 2 final contenders will ultimately determine the choice of most voters. Although his style sometimes frays nerves even within his own camp, Sarkozy is credited with a wider and more consistent government experience, and his determination serves him well. Royal, with the initial advantage of a fairly pristine political image, dissuaded many a voter, even within her Socialist Party, because of policy stances altered in quick succession; also, though she had been expected to gather female votes from across the political spectrum, in fact a fair proportion of women voters have expressed exasperation at her lack of clarity on important issues, and for her having shown disdain for some important advisors within her own camp. For the post of Prmie minister, the naming game is on: in case Royal wins, Dominique Strauss-Kahn, who showed a steady hand when he was Minister of finance, or another reliable figure to win back business circles, seem likely choices. On the opposite side, the names of François Fillon, a former cabinet minister (social affairs, education and research), or Michèle Alliot-Marie, the outgoing Defence minister, are most frequently heard.

Whoever wins the presidential election, the new head of State and the government appointed by him/her will probably have to cope with a sizeable opposition in the National Assembly, as voters in the parliamentary elections in June might wish to compensate for their presidential choice in May. Clearly, if Royal were elected as head of State, many voters would want to send to the legislative body more right and centre-of-right representatives than would normally be the case. And if Sarkozy were to become President, the reverse reaction could boost both the Socialist and the Centre candidates in the legislative election. The real question then is whether the elected President will take the opportunity to appoint a composite government and bring about a more profound change in the political mores of the country. After all, coalition governments are not a rarity in EU Member States, and France could clearly benefit from a less antagonistic view of politics. An interesting question is whether Bayrou will manage to set up, in time for the parliamentary elections, a working structure and a credible list of candidates to support the new Democratic Party which he announced a few days ago, to be built upon the existing UDF Party. If he fails, well, the simplistic left/right rift will still prosper for many a year. If he succeeds, this might usher in a new style in French politics, perhaps even more profound institutional changes (a National Assembly with a greater say, a more accountable government).

Presidential and parliamentary elections: what is at stake for France? I would mention: modernizing labour relations (at present, trade unions wield exorbitant power in spite of the fact that their membership has steadily declined since WW2); liberating economic activity from the excessive role of the State, that is to say the excessive responsibility of the taxpayer; adapting the educational system, as well as professional training, to contemporary reality, rather than allowing automatic access to university for anyone who has the "baccalauréat", a long-standing policy which has resulted in one of the highest university drop-out rates in the world; recognizing that efforts at modernizing public service have too often resulted in reproducing, in another guise, some annoying characteristics of the "ancien régime" which still permeate the national administration; reverting to resolute support for European integration, so that EU matters can be less dependent upon the whims of domestic politicking (and, I would add on a personal note, the future President should leave ratification to the newly-elected National Assembly and the present Senate, instead of taking the risk of a new referendum which would amount to a third major electoral constultation in less than a year).

If you care to leave a comment, please go to the end of the French version of this article, and click on "laisser un commentaire". Or return to Serenidee homepage.

Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal s'étant qualifiés, le 22 avril, pour le second tour (6 mai), les médias français et étrangers sont occupés à deviner qui, de ces deux, saura le mieux attirer la majorité des 18 % (environ 7 millions de voix) recueillis par François Bayrou, puissant troisième. Bien que Bayrou n'ait pas donné de consigne de vote en faveur de l'un ou l'autre finaliste, le report des "voix d'appoint" obtenues par lui sera un élément déterminant de l'élection présidentielle.

Quels sont, à ce stade, les principaux scénarios ? L'avance dont Sarkozy était crédité dans les sondages s'est réduite (environ 51%, contre 49% pour Royal), et la tendance peut encore changer. Autant sinon plus que leurs programmes respectifs, c'est en fin de compte la personnalité de chaque candidat qui guidera le choix des électeurs. Bien que son style puisse parfois agacer, même dans son propre camp, Sarkozy bénéficie d'une expérience gouvernementale plus solide, et sa détermination le sert bien. Royal, avec l'avantage initial d'une image politique assez fraîche, a cependant déçu en modifiant ses orientations au gré des sondages; alors qu'elle était censée attirer le vote féminin sur l'ensemble du spectre politique, en fait nombre de femmes se sont détournées d'elle en raison de son manque de clarté sur des questions importantes, mais aussi pour avoir manifesté quelque mépris à l'égard de certains proches de son parti les mieux à même de l'épauler. Pour le poste de Premier ministre, les paris sont ouverts : en cas de victoire de Royal, on avance maintenant le nom de Dominique Strauss-Kahn, ancien ministre des finances respecté, ou un centriste, pour tenter une réconciliation avec le monde des entreprises. De l'autre bord, le nom de François Fillon (ancien ministre des affaires sociales, ancien ministre de l'éducation et de la recherche) et celui de Michèle Alliot-Marie sont les plus fréquemment entendus.

Le nouveau ou la nouvelle Président(e), et le gouvernement nommé par lui ou elle, auront probablement à s'accomoder d'une puissante opposition à l'Assemblée nationale, dans la mesure où les électeurs risquent fort de corriger, aux législatives de juin, leur choix pour la présidentielle. Il me paraît clair que si S. Royal entrait à l'Elysée, le corps électoral voudrait envoyer un message en élisant à l'Assemblée une proportion de députés de droite ou de centre-droite dépassant le clivage gauche-droite de la présidentielle. Et si N. Sarkozy était élu, il y a fort à parier que la gauche et le centre entreraient en force à l'Assemblée. La vraie question qui se pose donc est de savoir si le nouveau ou la nouvelle Président(e) saisira l'occasion de cette recomposition pour former un gouvernement "composite", mieux à même d'adapter les moeurs politiques françaises aux défis contemporains. En effet, les gouvernements de coalition ne sont pas rares dans les Etats membres de l'UE, et la France aurait tout à gagner d'une vision moins dichotomique de la vie politique. Question intéressante : Bayrou réussira-t-il à mettre en place, à temps pour les législatives, une structure efficace et une liste de candidats crédibles pour soutenir le nouveau Parti démocrate dont il a annoncé la création il y a quelques jours, sur la base de l'actuel UDF ? S'il n'y parvient pas, le schéma gauche-droite a encore de beaux jours devant lui. S'il réussit son pari, ce pourrait être le signal d'une mise à jour de la vie politique, éventuellement même d'une modernisation plus profonde des institutions (une Assemblée nationale plus écoutée, un gouvernement tenu à plus rendre des comptes).

La présidentielle, les législatives : quels sont les vrais enjeux pour la France ? Je mettrais en exergue : la modernisation nécessaire des rapports sociaux (les syndicats exercent encore un pouvoir exorbitant, alors même que le taux de syndicalisation n'a cessé de décroître depuis la Deuxième guerre mondiale); l'affranchissement de l'activité économique par rapport au rôle excessif de l'Etat, c'est-à-dire la responsabilité excessive du contribuable ; l'adaptation du système éducatif et de formation professionnelle à la réalité contemporaine, au lieu de permettre l'accès automatique à l'enseignement supérieur à toute personne munie du baccalauréat, politique très ancienne qui a abouti à l'un des plus forts taux d'échec ou d'abandon universitaire dans le monde ; accepter l'évidence que, trop souvent, les efforts de modernisation du service public ont consolidé, sous des dehors nouveaux, certains côtés "ancien régime" qui caractérisent encore les administrations nationales ; revenir à une attitude résolument favorable à la construction européenne, de façon à soustraire les progrès de l'UE aux aléas de la politique politicienne (et j'ajouterai, sur une note plus personnelle, que le/la futur(e) Président(e) serait bien inspiré(e) de ne pas recourir au référendum, qui constituerait une troisième consultation majeure en moins d'un an).

Si vous souhaitez réagir à ces vues, veuillez cliquer ci-après sur "laisser un commentaire". Ou retour à la page d'accueil de Serenidee.

Repost 0
Published by JJS - dans serenidee
commenter cet article
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 11:53

I owe you an apology for not having updated this blog over the past few weeks. I've been out away quite a bit, on holiday in the Picardie area of France, taking up an assignment as tutor at ENA in Strasbourg, speaking at a conference in Helsinki, and helping to organize and host a conference in Luxemburg in commemoration of the 50th anniversary of the Treaty of Rome, which was the formal starting point of European integration. I really ought to be able to update this blog even when on the move, and this should lead me, pretty soon, to getting a more modern smartphone.

The French presidential election has been on the front page of many media for such a long time that there may be reader-fatigue on this subject, but in my next article on this blog, I'll be presenting a few simple comments. The first round of the election is over, and the next French president will emerge from the ballot box on the 6th of May. But the outcome of the parliamentary elections in June is also predicted to have an impact on future French policies, whether domestic, European or international.

Thank you for dropping in at this blog. It seems that a majority of visitors are not turned away by the fact that it offers no illustrations, nor any entertainment. Most find it convenient to use the "link" column (on the right-hand side) to connect to several media outlets (major newspapers, tv news), as well as having access to such services as a 100% reliable clock.

Je vous dois des excuses pour avoir négligé de mettre à jour ce blog au cours des dernières semaines. J'ai été en déplacement, en vacances en Picardie, assumant un rôle de tuteur à l'ENA à Strasbourg, intervenant comme orateur à une conférence à Helsinki, apportant une aide à la commémoration, au Luxembourg, du 50ème anniversaire du Traité de Rome, acte de naissance de l'intégration européenne. Souhaitant pouvoir mettre à jour ce blog même lorsque je suis en déplacement, je vais devoir acquérir un ordinateur de poche plus performant.

L'élection présidentielle française a accaparé les media à un point tel que le lecteur (l'électeur ?)  peut ressentir une certaine lassitude. Mais je m'apprête à présenter quelques brèves réflexions (prochain article sur ce blog). Entre les deux tours de la présidentielle (second tour le 6 mai), il est déjà clair que les législatives en juin auront également une influence sur les choix de la France, qu'il s'agisse de sa réalité interne, des affaires européennes ou des relations internationales.

Merci d'avoir fait un tour sur ce blog. Il semblerait que de nombreux visiteurs acceptent de le parcourir, même s'il ne cotient ni images, ni divertissement.  Il semble que vous trouviez commode la rubrique "liens" (voir colonne de droite) pour accéder aux portails gratuits des media (presse écrite, actualité en ligne), mais aussi certains service pratiques tels que l'heure exacte.

Repost 0
Published by JJS - dans serenidee
commenter cet article
21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 11:00

Pursuing my selection of interesting blogs from around our planet, today I'm presenting "Hard-boiled dreams of the World", the highly original and captivating site created by Joe Crubaugh who is, in his own words, a "reclusive (starving) graphic artist, (weekend) travel journalist, (armchair) music critic, and (home) movie director, born in Tupelo, Mississippi", but also a musician, and not least a conscious citizen. And if humour permeates his writing, it does not diminish the pertinence of his views, quite on the contrary. If you don't know his blog yet, view it here.

The themes Joe Crubaugh chooses to take up in this blog are wide-ranging. Right now he has embarked upon a series on "10 Dissidents who changed the world" (his first is Samuel Adams, the initiator of the Boston Tea Party and a signatory of the Declaration of Independence). He has also given a scathing assessment of "Four Years in Iraq" (with an animation featuring the cost of the military occupation, rising second after second). Apparently his most widely-commented article was "Ten False Flags that Changed the World", events which were designed to mislead public opinion into accepting a fait accompli, such as the "Tonkin Incident" at the outset of the US war in Vietnam. In "WTC7 Demolition", he has echoed the views of a growing number of scholars and concerned citizens in the US who are calling for a new, independent investigation into the events of 11th September 2001 in New York and Washington. He also addresses "CO2, Climate Change, and Fossil Fuels". But, on the lighter side, he also picks up eating habits in Cambodia, in "Skuon Fried Spider Snacks", or cultivates the art of derision in "How to speak Pentagonese".

To any viewer in Europe who is familiar with US history and current affairs, "Hard Boiled Dreams of the World" is the American spirit at its best: wide-ranging, free from the fetters of idelogy, caustic, and also just plain fun. If the internet is to provide any value added in comparison with traditional media, this is one of the better examples of what can be achieved. If you care to post a comment, please do so under the French version of the present article, click on "ajouter un commentaire". Or return to Serenidee home page.

Poursuivant ma sélection de blogs intéressants du monde entier, aujourd'hui je présente "Hard-boiled dreams of the World" (Rêves ressassés du monde), un site original et captivant créé par Joe Crubaugh qui se considère "artiste graphique reclus (affamé), journaliste de voyage (du weekend), critique musical (dans son fauteuil) et cinéaste metteur-en-scène (à domicile), né à Tupelo, Mississippi" ; mais il est aussi musicien, ainsi que citoyen éveillé. Et si son écriture est traversée de traits d'humour, cela ne diminue en rien la pertinence de ses opinions, bien au contraire. Si vous ne connaissez pas encore son blog, découvrez-le ici.

Les thèmes abordés par Joe Crubaugh dans son blog sont fort variés. En ce moment, il propose une série sur "10 dissidents qui transformèrent le monde" (son premier est Samuel Adams, instigateur de la "Boston Tea Party" et co-signataire de la Déclaration de l'indépendance des Etats-Unis d'Amérique). Il a aussi fait un bilan dévastateur de "Quatre années en Irak" (qui comporte une présentation animée du coût de l'occupation militaire, que l'on voit augmenter seconde après seconde). Il semble que son article le plus commenté ait été "Dix opérations faux-nez qui changèrent le monde", des événements conçus pour amener l'opinion publique à accepter le fait accompli, par example "l'Incident du Tonkin" de la guerre des Etats-Unis au Vietnam. Dans "Démolition de l'immeuble WTC7", il s'est fait l'écho d'un nombre croissant de chercheurs et de citoyens éveillés qui réclament une nouvelle enquête indépendante sur les événements du 11 septembre 2001 à New York et Washington. Il traite également de "CO2, changement climatique et énergies fossiles". Sur un registre plus léger, il a examiné certaines habitudes alimentaires au Cambodge dans "Casse-croûte aux araignées grillées de Skuon", et il a cultivé l'art de la dérision dans "Comment apprendre le Pentagonese".

Pour le lecteur européen qui s'intéresse à l'histoire et à l'actualité des Etats-Unis, "Rêves ressassés du monde" est un bel exemple de l'esprit américain : il s'intéresse à tout, il est libre d'entraves idéologiques, il est caustique, et on s'amuse bien en le lisant. Si l'internet est censé offrir une valeur ajoutée par rapport aux media traditionnels, voici un bel exemple de réussite. Si vous souhaitez donner votre avis, veuillez cliquer ci-après sur "ajouter un commentaire". Ou retour à la page d'accueil de Serenidee.

Repost 0
Published by JJS - dans serenidee
commenter cet article
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 08:09

Personal blogs centered on an individual and his/her surroundings can attract anything between a handful of visitors a day, to some tens of thousands. Here is a blog which attracts about one million visits a month: click here. This site, set up by Mr. WANG Jianshuo in Shanghai 4 years ago, is arguably one of the most widely-read in the world today. This blog covers "Events (in Shanghai) that affect my life (and others')", ranging from business links to everyday life in China's largest city. The "ranking" of this blog is such that its author has been invited to lectures and conferences. Already in 2005, he was interviewed by the BBC (and was asked about internet censorship, which gave rise to an animated debate, click here.) Nowadays, Mr. Wang provides useful tips and answers queries about doing business in Shanghai, about enjoying city life, about the hundreds of aspects which contribute to the fascination of the metropolis he lives in. Please leave a comment (below, after the French version of this post, under "ajouter un commentaire"). Or return to Serenidee home page.

Les blogs personnels centrés sur un individu et son environnement peuvent attirer une poignée de visiteurs par jour, ou des dizaines de milliers. Voici un blog qui attire environ un million de visites par mois : cliquez ici. A l'heure actuelle ce site, créé par M. WANG Jianshuo à Shanghai il y a quatre ans, est sans doute l'un des plus lus dans le monde. Ce blog couvre "les événements (à Shanghai) qui ont un impact sur ma vie (et celle d'autres personnes)", et cela va des contacts commerciaux à la vie quotidienne dans la plus grande ville de Chine. Ce blog jouit d'un tel "rang" que son auteur est invité à des forums et à des conférences. Déjà en 2005, il avait fait l'objet d'un reportage par la BBC (qui l'interrogea d'ailleurs sur la censure sur l'internet, ce qui donna lieu à un débat animé : cliquez ici). A l'heure actuelle, M. Wang propose des conseils utiles, et répond à des questions, sur le monde des affaires à Shanghai, sur les attraits de la vie dans cette ville, et sur les centaines d'aspects qui contribuent à rendre fascinante la métropole où il habite. N'hésitez pas à laisser un commentaire (ci-dessous, cliquez sur "laisser un commentaire"). Ou retour à la page d'accueil de Serenidee. 

Repost 0
Published by JJS - dans serenidee
commenter cet article
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 08:38

Blogs come by the millions, their purpose and content ranging from intimacy to public service. Some are very personal and local, others reflect the reality of a segment of society, yet others are centered on a particular city or region. In the face of this bewildering abundance, two attitudes prevail: internet freaks consider the sheer variety of blogs as proof of the vitality of our world; others view all this as a regrettable waste of energy, and blogs as the embodiment of irrelevant self-indulgence.

Starting today, I'll point out to you blogs which I find interesting or simply quite representative of current trends. My choice will not be based on "ranking" alone, nor on provocation value, but rather on a hard-to-define mix of qualities which make a blog worth your visit. This can mean original content, sharp analysis, aesthetic quality, social significance, or just charm.

There is a drawback: my selection will be (usually) limited to blogs in only a few languages (those I understand). In this sense, this selection will not reflect the growing linguistic variety and cultural scope of blogs around the world today.

To start the ball rolling, here's a blog from Chennai (formerly Madras), the capital of the state of Tamil Nadu, on the lower South-East coast of India: click here. In this blog, you'll appreciate the sense of dynamism, the good overall presentation, the well-written texts. Please enjoy, and leave a short commentary here below (after the French version of this text, under "ajouter un commentaire"). Or return to Serenidee home page.

Les blogs se comptent par millions, leur but et leur contenu allant du registre intime au service public. Certains sont très personnels et centrés sur un lieu, d'autres reflètent au contraire la réalité d'une tranche sociale, d'autres encore se font l'écho d'une ville ou d'une région. Face à cette abondance déroutante, deux attitudes sont communes : les fous de l'internet considèrent que la variété même des blogs reflète la vitalité de notre monde ; d'autres considèrent au contraire ce phénomène comme une déperdition inutile d'énergie, les blogs étant à leurs yeux le reflet d'un nombrilisme insignifiant.

A partir de ce jour, je vous proposerai des blogs qui me paraissent intéressants ou simplement représentatifs de courants actuels. Mon choix de sera pas déterminé par le seul "rang" (ranking, en anglais), ni par la valeur de provocation, mais plutôt par un mélange indénifissable de qualités qui rendent un blog digne d'intérêt. Cela peut reposer sur l'originalité du contenu, une analyse pertinente, la qualité esthétique, le contexte social, ou tout simplement le charme.

Un inconvénient toutefois : ma sélection se limitera (la plupart du temps) aux blogs dont je comprends la langue. De ce point de vue, et je le regrette, cette sélection ne pourra guère refléter la variété linguistique croissante, ni le contenu sans cesse élargi, des blogs de notre monde contemporain.

Pour commencer, voici un blog qui nous vient de Chennai (anciennement Madras), chef-lieu de l'Etat de Tamil Nadu, sur la partie méridionale de la côte Sud-Est de l'Inde : cliquez ici. Vous apprécierez, dans ce blg, un certain dynamisme, une bonne présentation générale, des textes bien écrits. Bonne lecture ! Et n'hésitez pas à me laisser un bref commentaire ci-dessous, en cliquant sur "ajouter un commentaire". Ou retour à la page d'accueil de Serenidee.

Repost 0
Published by JJS - dans serenidee
commenter cet article
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 10:01

Reminder: 1st round on 22nd of April, 2nd round (if necessary, but most likely) on 6th May 2007. In a televised speech on 11th of March, and as expected, outgoing President Jacques Chirac declared he would not seek re-election.

Since my last round-up, the major evolution in the presidential campaign has been the strong rise of a third contender: according to public opinion polls (11th March), François Bayrou, leader of the UDF Party, now credited with 23.5%, has come very close to the 2 main contenders, Ségolène Royal for the Socialist Party (PS) at 25.5%, and Nicolas Sarkozy, Senior Minister in charge of home affairs, for UMP, of which he is the president, at 27.5%. With five weeks to go before the first round of the election, I think four points deserve your attention.

First, the widening gap between the "major league" (Bayrou, Royal, Sarkozy) and the rest of the field, now seems irreversible. The leader of the National Front (FN), Jean-Marie Le Pen who reached the second round at the presidential election in 2002, at the expense of Lionel Jospin the then outgoing Prime minister, is predicted to gather 12% of the vote this time. All the other candidates weigh in at less than 5%, and even as little as 0.5%. The coming election will be a triangular contest in the first round, and at this stage no informed observer is willing to predict which 2 candidates will make it to the seond round.

Second, this election will be the lowest point ever reached by the French Communist Party (PCF) which played a big role in French politics during and since World War II, even getting 20% in national elections in the 1970s. On the other hand, and for other reasons, the Green movement, torn between competing factions, has not managed to offer alternative policies the public would support.

Third, the growing appeal of François Bayrou may carry a subliminal message from the voters: he is the only candidate to have called for a break from the pattern of "alternance" by which only 2 major parties (Gaullist parties in various guises, and the PS) have held power in France for almost half a century. Bayrou has stated that if elected, he would form a coalition government arching across party lines, suggesting for instance that he would appoint a Socialist or left-leaning person as Prime minister. If indeed this is one of the reasons of Bayrou's current appeal, then it may be the signal of a major societal change in France, not least on the part of the voters. Would France now be prepared to be governed like most of the Member States of the European Union?

Fourth, at least at this stage, European affairs are being dealt with in quite different ways by the 3 major contenders. As I indicated previously, at UMP, N. Sarkozy can draw on the experience of Alain Lamassoure (MEP, former Minister for European Affairs) and Michel Barnier (former Minister for Foreign affairs, former Member of the European Commission). S. Royal is advised by Jean-Louis Bianco, the chief of staff of her presidential campaign (MEP, former chief of staff of President Mitterrand, former Minister), by Michel Rocard (MEP, former Prime minister), and Pierre Moscovici (former Minister for European affairs, an important figure at PS). In his campaign, F. Bayrou has regularly underlined the importance of European affairs on his agenda, and he is credited with personal expertise in this field.

If you wish to offer a comment, please post it below this article, under "ajouter un commentaire" (a brief, to-the-point comment stands a better chance of being read). Thank you. Or return to Serenidee home page

Rappel : le premier tour se déroulera le 22 avril, le second tour (probable) le 6 mai 2007. Lors de sa déclaration télévisée du 11 mars, et comme on pouvait s'y attendre, le Président Chirac a indiqué qu'il ne se représentait pas.

Depuis mon dernier résumé, la campagne a été marquée par la forte montée en puissance d'un 3ème candidat : d'après un récent sondage (11 mars), François Bayrou (président de l'UDF) atteindrait maintenant 23,5%, talonnant Ségolène Royal du PS (25,5%) et Nicolas Sarkozy, Ministre d'Etat, président de l'UMP (27,5%). A cinq semaines du premier tour, il me semble que les 4 considérations suivantes méritent votre attention.

1) un fossé se creuse entre le peloton de tête (Bayrou, Royal, Sarkozy) et les autres candidats. Cette tendance paraît irréversible. Le dirigeant du Front National (FN), Jean-Marie Le Pen, qui avait devancé le Premier ministre de l'époque, Lionel Jospin, au premier tour des présidentielles de 2002, obtiendrait 12% cette fois-ci. Tous les autres candidats sont crédités de moins de 5%, certains même à peine 0,5%. Ainsi, il y aura une triangulaire au premier tour, et à ce stade aucun observateur bien informé n'est disposé à prédire qui se retrouvera au second tour.

2) Cette élection marquera le point le plus bas jamais atteint par le PCF, qui a joué un rôle important durant et après la 2ème guerre mondiale, et qui représentait jusqu'à 20% des votes dans des consultations nationales dans les années 1970. Par ailleurs, et pour des raisons différentes, les Verts, divisés entre factions, n'ont pas été en mesure de proposer une politique alternative susceptible de recevoir un large soutien.

3) L'attrait grandissant de François Bayrou comporte peut-être un message subliminal que le corps électoral cherche à faire passer : il est le seul candidat à avoir préconisé l'abandon de l' "alternance" entre les deux principaux partis qui ont gouverné la France depuis presque un demi-siècle (partis issus du gaullisme, et PS). Bayrou a indiqué que s'il était élu, il formerait un gouvernement de coalition par-dessus les clivages politiques, indiquant qu'il nommerait un Socialiste ou personnalité de gauche au poste de Premier ministre. Si c'était effectivement l'une des raisons du succès actuel de Bayrou, cela pourrait être le signe d'un profond changement de société en France, et une évolution non moins importante de l'électorat. La France serait-elle prête, désormais, à être gouvernée comme la plupart des autres Etats membres de l'Union européenne ?

4) A ce stade, les dossiers relatifs à l'Union européenne sont évoqués de manière assez différente par les 3 principaux candidats. Comme je l'ai signalé précédemment,  à l'UMP, N. Sarkozy peut bénéficier de l'expérience d'Alain Lamassoure (Membre du PE, ancien Ministre des affaires européennes) et de Michel Barnier (ancien Ministre des affaires étrangères, ancien Membre de la Commission européenne). S. Royal est conseillée par Jean-Louis Bianco, co-directeur de sa campagne électorale (Membre du PE, ancien Secrétaire général de l'Elysée à l'époque du Président Mitterrand, ancien Ministre), par Michel Rocard (Membre du PE, ancien Premier ministre) et par Pierre Moscovici (ancien Ministre des affaires européennes, un membre influent du PS). Au cours de sa campagne, F. Bayrou a régulièrement souligné l'importance des affaires européennes dans son programme, et il est crédité d'une expertise personnelle dans ce domaine.

Si vous souhaitez faire connaître votre avis, veuillez cliquer sur "ajouter un commentaire" à la fin du présent article (un commentaire bref et ciblé a de meilleures chances d'être lu). Merci. Ou retour à Serenidee page d'accueil.

Repost 0
Published by JJS - dans serenidee
commenter cet article
12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 15:32

2006: what will you remember? To check out some global trends in 2006, read the English version of this article, below, under the French version.

2006 : qu'en retiendrez-vous ? C'est la question qui vous était posée dans ce blog en décembre 2006. Bien sûr, l'histoire évenementielle a été importante en 2006 (élections, conflits armés, faits nationaux ou individuels), mais les tendances "lourdes", plus difficiles à cerner, méritent tout autant de retenir notre attention. Vos remarques ou suggestions peuvent contribuer à rendre cette sélection plus pertinente. 2006, quelques tendances marquantes :

Etat de la planète : jamais auparavant, il n'y a eu une prise de conscience aussi aiguë de l'impact de l'activité humaine sur le climat. Le tsunami de fin décembre 2004 dans le Sud-Est de l'Asie, amplement analysé en 2005 et 2006, a mis en évidence le danger que peut représenter le peuplement de zones côtières très exposées, alors même que s'accentue, dans la plupart des pays, l'exode rural et la création anarchique de zones urbaines, y compris dans des régions à risque. Le réchauffement climatique a fait sentir ses effets de façon dramatique : force inusitée de certains phénomènes atmosphériques (cyclones, ouragans, tempêtes, inondations, sécheresse), conséquences sur la démographie, notamment dans certaines régions d'Afrique. Le film documentaire d'Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis, "An inconvenient truth", par sa qualité pédagogique, a contribué à éveiller les consciences. La suggestion de créer une organisation internationale de l'environnement, longtemps ignorée, trouve désormais un plus grand écho.

Etat de l'humanité. La crise de la grippe aviaire, partie d'Asie mais se répandant très vite en Europe, a démontré la porosité des frontières, et la virulence des pandémies à notre époque d'échanges quasi instantanés. Alors que la crise de la "vache folle" avait était avant tout un phénomène européen, la grippe aviaire touche un produit de consommation (volaille) beaucoup plus répandu dans le monde. Mais la cruauté et l'inconscience humaines, en provoquant des conflits régionaux ou locaux, demeurent les plus grands facteurs de mortalité (guerre et famine au Darfour, par exemple). Dans le même temps, dans les pays disposant d'un système social et de santé public cohérents, l'espérance de vie a continué de s'accroître (dans les pays en tête de cette liste, l'espérance de vie des hommes est passée à environ 79 ans, celle des femmes à 83 ans).

Géopolitique globale. La Chine s'est rapprochée du statut de puissance mondiale, en devenant le premier détenteur mondial de réserves financières (dont 1000 milliards de US dollars), par l'accroissement considérable de ses moyens militaires, mais aussi en mettant en oeuvre une politique étrangère dépassant largement le seul cadre asiatique (en direction de l'Afrique, par exemple). Dans le même temps, le pouvoir central à Beijing maintient ses choix fondamentaux (régime à parti unique, peine de mort avec le nombre le plus élevé au monde d'exécutions à ce titre, contrôle politique de l'internet qui compte aujourd'hui 130 millions d'utilisateurs à travers le pays). L'Inde, immense pays pauvre disposant d'une classe moyenne de plus de 100 millions de personnes, accumule progressivement, et dans une relative discrétion, les instruments de la puissance et de l'influence à long terme. Mais l'accélération de sa croissance économique ne fait que souligner le besoin pressant de réformes qui, seules, permettraient de lutter contre l'indigence et l'inégalité structurelles. La Russie, malgré certains résultats économiques remarquables, conserve les caractéristiques d'une grande exportatrice de ressources naturelles, notamment énergétiques ; de ce fait, sa politique étrangère traduit encore largement sa stratégie énergétique, au détriment d'une influence plus profonde ; Moscou n'a pas encore réussi à exercer, par des moyens plus modernes, l'emprise qu'exerçait naguère l'URSS par des moyens idéologiques et miliatires. Les Etats-Unis semblent être entrés dans une assez longue phase de difficulté : l'occupation militaire de l'Irak, outre son coût en vies américaines, ne fait qu'accentuer la perte de prestige et d'influence de Washington aux yeux du monde. Le dollar américain, réputé inentamable, a perdu sa suprématie. En mars 2006, la décision de la "Federal Reserve" de surseoir à la publication des chiffres M3 -instruments financiers négociables-, au motif que "cet agrégat financier ne présente plus de nos jours le même intérêt", cache une autre réalité : début 2006, les citoyens américains détenteurs de bons du Trésor et autres valeurs négociables des Etats-Unis, ont atteint le niveau le plus bas dans l'histoire (environ 5%), ce qui traduit une défiance certaine à l'égard de leur propre réalité politico-économique. L'Euro, créé il y a 8 ans (1er janvier 1999) représente déjà un élement important à l'échelle mondiale : environ 50% du commerce mondiale ; environ 25% des réserves des Etats, y compris ceux qui étaient à 100% dans la zone US Dollar (pays du Golfe, qui cherchent à diversifier leurs avoirs) ; bientôt, le marché mondial des produits pétroliers fera également appel à l'Euro, à côté du US Dollar qui en détenait le monopole absolu depuis 1945.

Si vous souhaitez donner votre avis, cliquez sur "ajouter un commentaire" à la fin de la version en anglais de cet article. Retour à la page d'accueil.

2006: what will you remember? This was the question put to you on this blog in December 2006. Of course, the history of events was dense in 2006 (elections, armed conflict, national ou individual feats), but more global tendencies, though more difficult to identify, equally deserve our attention. Your remarks or suggestions can help add pertinence to this selection. 2006, some notable tendencies:

The state of our Planet: never before has there been such an awareness of the impact of human activity on the climate. The tsunami in South-East Asia, at the end of 2004, which was much studied in 2005 and 2006, underlined the danger of human settlement in highly exposed coastal areas, especially in conjunction with rural exodus and the anarchic swelling of urban zones affecting many countries, notably in areas of natural risk. Global warming has manifested itself in dramatic ways, by the unusual power of some atmospheric phenomena (cyclones, typhoons, storms, floods, drought),  their impact on human settlement, notably in some areas of Africa. The documentary film by Al Gore, former US Vice President, "An inconvenient truth", has contributed to a serious awakening, thanks to its educational value. The suggestion of creating an international environment organisation, which had long been ignored, is now more widely accepted.

The human condition. The spread of bird 'flu, originating in Asia but swiftly reaching into Europe, has underlined the porosity of borders, and illustrated the exceptional danger of pandemics, in our age of almost instant communication. Whereas the "mad cow" crisis had been, by and large, a European phenomenon, bird 'flu affects a consumer product (chicken meat) which is much more widespread in the world. That being said, it is human cruelty and thoughtlesness which, by fostering regional and local strife, remains the greatest cause of death (e.g. the war in Darfur). Yet, at the same time, in countries which have the benefit of a coherent social system and of good public health services, life expectancy has continued to rise (in the countries which top this list, life expectancy for men has risen to about 79 years, that of women to about 83 years).

Global geopolitics. China has come closer to acheiving the status of a global power, inter alia by becoming the first holder in the world of financial reserves (ca. 1000 billion US dollars), by a considerable increase of its military capacity, but also by implementing a foreign policy which reaches well beyond Asia (into Africa, for example). At the same time, central power in Beijing is sticking to its fundamental principles (single-party system, death penalty with the largest number in the world of executions carried out, political control of the internet to which some 130 million people in that country are connected). India, immense poor country which has a fairly wealthy middle class of more than 100 million people, is progressively accumulating, in a fairly discreet fashion, the instruments of long-term power and influence. But the acceleration of India's economic growth underlines the urgent need for reforms, without which chronic poverty and inequalities cannot be surmounted. Russia, in spite of some remarkable economic achievements, still has the features of a great exporter of natural, especially energy, resources; and as a consequence, its foreign policy is still to a large extent a consequence of its energy strategy, to the detriment of more profound influence; Moscou has still not managed to equal, with more modern instruments, the influence that the former USSR wielded by ideological and military means. The United States seem to have entered a long phase of difficulty: the military occupation of Irak, in addition to its toll in American lives, only accentuates the loss of prestige and influence of Washington in the world. The US dollar, in spite of its reputation of being able to withstand anything, has simply lost its supremacy. In March 2006, the decision by the "Federal Reserve" to suspend publication of figures concerning M3 -related to negotiable financial instruments-, on the pretence that "this financial agregate is no longer significant", hides another reality from public view: in early 2006, US citizens holding Treasury bonds and other negotiable values of the USA, reached the lowest proportion in history (about 5%), thus demonstrating a clear lack of confidence in the political and economic reality of their country. The Euro, set up 8 years ago (1st of January 1999) already constitutes a major feature worldwide: about 50% of world trade; roughly 25% of official reserves, including in countries which until recently had 100% of their reserves in US Dollars (e.g. Gulf States, now wishing to diversify their wealth); and soon, the world market of oil products will also start dealing in Euros, alongside the US Dollar which enjoyed an absolute monoply in this field since 1945.

If you wish to leave a comment, please click below on "ajouter un commentaire". Return to home page.

Repost 0
Published by JJS - dans serenidee
commenter cet article
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 09:51

A window on our world : you will notice some changes to the list of links (right-hand column of this blog), for easier access to some of the major news media in the world. Several criteria were used: value and scope of news covered, freedom of speech, overall quality. As a result, some large dailies with massive circulation have been disregarded, because they  cannot claim to have an independent editorial policy.

Global coverage in English: International Herald Tribune (click here), France24 TV channel @, BBC News @, Al Jazeera @; in French: France24 TV channel (*), Le Nouvel Observateur (*), Le Monde (*), Le Figaro (*); in Arabic: France24 TV (*), CNN Arabic (*)

Chinese-speaking community in English: China News Digest (*), Inside China Today (*); in Chinese (guoyu): China News Digest (*)

India in English: The Times of India (*)

Brazil in Portugese: O Globo (*)

Japan in English: NikkeiNet (*); in Japanese: Asahi Shimbun (*).

Would you care to leave a comment, or make a suggestion? If so, please go to the end of this article in French (below), and click on "ajouter un commentaire". Thank you. (Or return to home page). 

Une fenêtre sur notre monde : la liste des liens (voir colonne dans la partie droite de ce blog) a été modifiée pour permettre un accès plus commode à quelques-uns des principaux média du monde. Plusieurs critères sont intervenus dans cette sélection : pertinence et couverture de l'actualité, liberté d'expression, qualité d'ensemble. Ce ce fait, certains quotidiens à fort tirage ont été écartés, lorsque leur ligne éditoriale n'est, à l'évidence, pas indépendante.

Actualité globale en français : France24 tv (*), Le Nouvel Observateur (*), Le Monde (*), Le Figaro (*) ; en anglais : International Herald Tribune (*), France24 TV (*), BBC (*), Al Jazeera (*) ; en arabe : France24 tv (*), CNN Arabic (*)

Communauté de langue chinoise, en anglais : China News Digest (*), Inside China Today (*) ; en chinois (guoyu) : China News Digest (*)

Inde, en anglais : The Times of India (*)

Brésil, en portugais : O Globo (*)

Japon, en anglais : NikkeiNet (*) ; en japonais : Asahi Shimbun (*)

Si vous souhaitez donner votre avis ou faire une suggestion, veuillez cliquer, à la fin de cet article, sur "ajouter un commentaire". Merci. (Ou retour à la page d'accueil).

Repost 0
Published by JJS - dans serenidee
commenter cet article