Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • JJS
  • Membre/Member, NTIA IANA Functions' Stewardship Transition Coordination Group (2014~2016); Membre/Member, NetMundial Initiative Coordination Council (déc. 2014~2016); ICANN/ALAC (2010~14); ICANN Board (2007-10); diplomat(e) (1971-2005); ambassadeur/dor (1995-2005). Gouvernance; défis globaux / Governance; global challenges.
  • Membre/Member, NTIA IANA Functions' Stewardship Transition Coordination Group (2014~2016); Membre/Member, NetMundial Initiative Coordination Council (déc. 2014~2016); ICANN/ALAC (2010~14); ICANN Board (2007-10); diplomat(e) (1971-2005); ambassadeur/dor (1995-2005). Gouvernance; défis globaux / Governance; global challenges.

Rechercher / Search

21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 08:46


J'ai toujours été fasciné par l'horlogerie
. Il est merveilleux que l'ingéniosité humaine soit parvenue à reproduire, en miniature, la mécanique céleste. La mise au point de machines capables de marquer le passage du temps avec une régularité sans cesse améliorée, a ouvert la voie aux navigateurs, aux explorateurs, aux expériences scientifiques. La montre est la seule machine dotée d'un battement de coeur.

Au contact de certains experts qui sont souvent aussi des collectionneurs avisés
, j'ai découvert un monde qui a ses références, son vocabulaire, son code esthétique. Pour la plupart d'entre eux, la valeur d'une montre tient à un mélange, différent d'un individu à l'autre, de rareté, de valeur à la revente, de finition, de "noblesse" des matériaux, ou encore l'habileté du dispositif qui autorise la juxtaposition de plusieurs "complications". Tel collectionneur à Hongkong recherche avant tout une série limitée (de l'ordre d'une centaine d'exemplaires) voire très limitée (une dizaine). Tel connaisseur aux Etats-Unis apprécie l'oeuvre artisanale, conçue et entièrement exécutée par un maître horloger travaillant seul ou presque. Tel amateur à Dubai veut une montre pour aller avec sa Bentley bleue, et telle autre pour se prélasser sur son voilier...

Je me sens assez éloigné de ces références. Souhaitant une montre pour tous les usages, je me suis renseigné sur différents modèles, j'ai demandé leur avis à des connaisseurs, fait le point sur les innovations marquantes des dernières décennies, lu des essais comparatifs. Les critères simples qui se sont imposés à moi se sont trouvés fort éloignés de ceux de la plupart des collectionneurs : l'exactitude m'est apparue comme plus essentielle que la rareté, la fiabilité plus souhaitable qu'un tourbillon aux volutes gothiques.

Le choix s'est finalement porté sur une Omega calibre 8500, montre produite en grande série sans aucune prétention d'exclusivité. Doté de l'échappement "co-axial" mis au point par l'horloger anglais George Daniels, ce nouveau calibre devrait servir de base pour le lancement de plusieurs modèles chez Omega, y compris à complications (chronographe, second fuseau horaire, calendrier perpétuel...). Ayant eu connaissance de plusieurs essais, j'avais été attiré par l'assez grande exactitude prêtée à cette montre, alors même que son prix n'en faisait pas un objet de grand luxe. En achetant ce modèle, je pensais simplement disposer d'une montre fiable, dotée d'un nouveau calibre relativement intéressant. 


DSC02511-copie-3.JPG
Omega De Ville "Hour Vision", calibre 8500 à remontage automatique, 2 barillets à ressorts, échappement "co-axial", modèle en acier sur bracelet en acier avec déployante. Photo : JJS.
Omega De Ville "Hour Vision", caliber 8500 with automatic winding, 2 spring barrels,"co-axial" escapement; all-steel model with a steel bracelet with a déployante buckle. Photo : JJS.


Trois semaines plus tard, quelle surprise de constater l'exactitude exceptionnelle de cette montre mécanique produite en grande série ! Jugez-en vous-même : au moment de l'achat, j'ai mis la montre à l'heure exacte (Horloge parlante, cliquez ici}.  Le lendemain, constatant une avance de 24 secondes, je l'ai remise à l'heure. Quelques jours plus tard, voyant qu'elle avançait de 9 secondes, je l'ai remise à l'heure encore une fois. Et depuis lors, cette montre s'est révélée précise au-delà de ce que l'on pouvait raisonnablement en attendre, de l'ordre d'une ou de deux secondes par semaine !


DSC02508-copie-1.JPGLa montre "Hour Vision" présente des côtés en cristal taillé laissant entrevoir le mécanisme, ce qui est une première mondiale. Le fond de boîtier, également transparent, est fixé par 4 vis. La montre n'en porte pas moins la mention d'étanchéîté "100 mètres", alors que la plupart des montres de cette catégorie sont prévues pour 50 mètres de profondeur. Notez la finition sans hiatus entre les bords du boîtier en acier et les parties transparentes. Photo : JJS.
The sides of the "Hour Vision" are made of cut crystal which affords a view on the mechanism: a world first. The bottoms of the case, also transparent, is secured by 4 screws. In spite of these features, the watch is rated as waterproof to "100 meters", whereas most watches in this category are made to withstand only 50 meters. Note the finishing of the metal lugs, which are flush with the transparent parts. Photo : JJS.


Etonné, j'ai interrogé un spécialiste d'horlogerie sur l'Internet. L'un des meilleurs jeunes experts, qui habite à Singapour, a répondu en substance qu'il n'était point étonné, que certaines montres de série (par exemple celles utilisant les ébauches ETA) étaient plus fiables que bon nombre de montres fabriquées en série limitée par de grands horlogers et vendues beaucoup plus cher, et qu'en réalité l'exactitude absolue n'était même pas le principal critère de sélection pour la plupart des connaisseurs.



DSC02507-copie-1.JPGVus à travers le fond transparent, le mécanisme de remontage automatique (bas et droite) et l'échappement (gauche). Notez le motif de finition du métal, qui est également une première. Photo : JJS.
Viewed through the transparent back, the automatic winding mechanism (lower and right) and the escapement (left). Note the pattern used in the finishing of the metal surfaces, which is also a world first. Photo : JJS.


La morale de cette histoire, c'est que dans l'horlogerie moderne, chacun peut trouver montre à son poignet, de la pièce produite en 10 exemplaires (avec un prix en conséquence) à la montre à quartz à moins de 100 Euros. L'autre jour, traversant à pied la Place Vendôme, j'ai remarque qu'à côté des temples du luxe où des montres endiamantées sont vendues à des dizaines voire des centaines de milliers d'Euros, Swatch a ouvert une boutique dont la sobre vitrine met en valeur trois montres à quartz compliquées, la plus coûteuse étant à 250 Euros : quelle provocation, mais aussi quel rappel à la réalité ! Si vous voulez donner votre avis, cliquez ci-dessous sur "ajouter un commentaire". Ou retour à la page d'accueil de Serenidee.



I've always been fascinated by horology
It's quite marvelous to think that human ingenuity has led to the reproduction, in miniature, of planetary movement. The creation of machines capable of marking the passage of time with ever greater regularity opened the way for navigators, explorers, and scientific experiments. The watch is the only machine with a heartbeat.

Thanks to being in contact with some experts who are also shrewd collectors, I've discovered a world with its references, its parlance, its aesthetic code. For most of them, the value of a watch is a mix -variable from one individual to another- of rarity, resale value, finishing of the watch, "nobility" of the materials used, or the cleverness of the mechanisme which makes it possible to fit into the same timepiece several "complications".  A collector, say  in Hong Kong, seeks above all else the exclusiveness of a limited (ca. a hundred copies) or very limited (ca. ten copies) series. A connaisseur, say in the USA, will especially appreciate the handcrafted work of a master watchmaker who has designed and executed, alone or almost, every part of the timepiece. An afficionado, say in Dubai, might want a watch to blend with his Bentley, and another one to enjoy an outing on this yacht... 

I don't really share these values. As I was looking for an all-purpose watch, I sought precise information on various models, asked for some expert advice, checked all meaningful innovations of the past decades, and read comparative evaluations. At the end of this process, a few simple criteria emerged, which are quite far removed from those espoused by most true collectors: accuracy of timekeeping seemed to me more important than rarity, and reliability seemed more desirable than any tourbillon with gothic convulutions.

Finally, the choice was an Omega caliber 8500, a mas^s-produced watch which in no way pretends to be exclusive. Fitted with the "co-axial" escapement designed by the English watchmaker George Daniels, this new caliber is meant to equip a new range of models by Omega, including complications (chronograph, second time zone, perpetual calender...). Having heard about several bench trials, I had been interested in the rather good rate of accuracy this watch was credited with, in spite of its not being a luxury item. When purchasing this model, I simply thought I was getting a reliable watch, fitted with a rather interesting new caliber.

Three weeks later, the surprise lies in the amazing accuracy of this mass-produced mechanical watch. Here are the facts: just after purchase, I set this watch to the exact time (Paris observatory, click here}. The next day, seeing that it was running 24 seconds fast, I reset it. A few days later, it was running 9 seconds fast, and I reset it again. And since then, this watch has turned out to be accurate beyond reasonable expectation, to the tune of one or two seconds per week!

Surprised by this outcome, I posted an inquiry on a well-known horology site on the Internet. One of the best young experts, writing from Singapore, replied that, in fact, he was not surprised, that some mass-produced watches (for example those using en ETA blank) were more accurate than many a limited series watch handmade by some well-known watchmaker and fetching much higher prices, and that in essence, absolute accuracy was not even the main criterion of choice for most connoisseurs.

The lesson of this tale is that with modern horology, there's a watch to suit every wrist, from rare pieces produced in only 10 units (with a price to match) to quartz watches worth under 100 Euros. The other day, walking through Place Vendôme in Paris, I noticed that next to the temples of luxury where diamond-studded watches are sold at tens of thousands, or even hundreds of thousands of Euros, Swatch has a small shop where you can see, in their modest window, three quartz watches with complications, the most expensive one costing 250 Euros: that's provocation, but also a wake-up call to reality! If you want to leave a comment, please click below on "ajouter un commentaire". Or return to Serenidee homepage.

Partager cet article

Repost 0
Published by JJS
commenter cet article

commentaires

Steph 03/01/2008 04:34

Savez vous Jean Jacques, que je n'avais jamais pris autant de plaisir à lire le test d'une montre !Les photos sont d'une superbe qualité ! 

JJS 06/01/2008 08:21

Merci, Stéphane, de ce sympathique commentaire, qui me donne l'occasion de rendre la politesse : je recommande le blog http://stephanetauziede.com , dont les podcasts sont encore plus professionnels grâce à du nouveau matériel (caméscope, micro...). Bonne année !JJS.

SJX 25/12/2007 12:00

Congrats on the new watch! I am very impressed by the Hour Vision. It is very elaborately executed yet it remains elegant, there is no feeling of Omega "trying too hard" as is often the case with modern watches. The styling is reminiscent of art deco and the details, like the polished hour markers, are perfect.Wear it in the best of health!

JJS 26/12/2007 06:18

Thank you SJX for your comment on some of the aesthetic aspects, which fascinate me far less than the actual performance of this timekeeper. In the meantime, I posted some remarks at WatchRap about the receding value of accuracy among watch connoisseurs and collectors today. Perhaps you would like to comment on that?Regards,JJS.

Créateur de Montres 22/12/2007 16:19

Les montres Omega sont de très bonnes qualité et avaient d'ailleurs été mis en avant dans un James Bond, avec par exemple la montre laser Omega qui était une Seamaster. Aujourd'hui c'est une marque que tout le monde connait.

JJS 22/12/2007 19:13

Bonjour, et merci de votre commentaire. Oui, Omega est une marque tres connue, et depuis longtemps. Je suis intrigue par le lien fourni dans votre commentaire, qui renvoie aux Öonstres Lepaute: est-ce aue vous y travaillez ? Merci. JJS.